Quel est l'âge de votre cerveau ?

Qui n'a jamais eu le sentiment que l’âge qu'il se donne ne correspondait à son âge physique ? Certains jeunes sont plus matures, d'autres moins jeunes vivent tels des enfants. Ce test vous aidera à définir si vous êtes mentalement plus jeune ou plus vieux que votre âge réel.
Faire le Test



Avec l’âge, nos capacités cérébrales diminuent. Nous perdons des neurones quotidiennement, et notre mémoire commence à nous jouer des tours.

Que faire ? Existe-t-il des moyens de prévenir des troubles plus importants ?

1/ Diversification de vos centres d’intérêt
L’ennemi numéro un de votre cerveau : la routine. Favorisez la diversité, au quotidien. Apprenez une nouvelle langue. Vous avez toujours rêvé de vous initier à la pratique d’un instrument de musique, sans jamais oser franchir le pas : lancez-vous ! Vous ne deviendrez sans doute pas virtuose, mais peu importe : le processus d’apprentissage lui-même, avec les efforts qui y sont associés, est la clé de la réussite.

Elargissez vos centres d’intérêt. Voyagez, explorez de nouveaux horizons. La nouveauté force le cerveau à s’adapter, un processus qui provoque de nombreux changements bénéfiques au sein de vos neurones. Cette « gymnastique cérébrale » permet ainsi le maintien d’une santé optimale de vos cellules grises, pour peu que vous y consacriez quelques efforts.

2/ Une activité physique régulière
C’est une banalité, mais il convient toutefois de rappeler que votre cerveau fait partie intégrante de votre corps. Par conséquent, ce qui est bon pour votre corps l’est aussi pour votre cerveau. Et une bonne santé passe par une activité physique régulière.

3/ Une alimentation équilibrée
Ce que vous mettez dans votre assiette influence votre santé de manière importante, et votre cerveau n’est pas en reste. Pour mettre toutes les chances de votre côté, privilégiez les aliments pauvres en acides gras et riches en antioxydants tels que les fruits et légumes, ainsi que les poissons et viandes blanches, plutôt que la viande rouge. Limitez les consommations de sucres, notamment ceux que l’on trouve dans les sodas, biscuits et pâtisseries.

4/ Pas de situations stressantes
Le stress répété provoque des dégâts qui peuvent s’avérer irrémédiables pour le cerveau. Pertes de mémoire, troubles de l’attention, prises de décisions approximatives…La liste est longue. Ces symptômes sont la partie émergée de l’iceberg, mais les méfaits du stress sont ancrés au sein même de vos cellules nerveuses. Physiologiquement, le stress à répétition peut aller jusqu’à contrecarrer les bienfaits de l’activité physique.

5/ Un réseau social étendu
Enfin, maintenir un cercle d’amis étendu et actif est une des clés d’un cerveau en bonne santé. Les interactions sociales ont de nombreux bienfaits pour nos cellules grises, via la libération d’hormones nécessaires au fonctionnement optimal de votre cerveau. En la matière, qualité vaut mieux que quantité

Quel est l'âge de votre cerveau ?